Hyperthyroïdie : tout savoir sur cette maladie, notre dossier complet

L'hyperthyroïdie se déclare lorsque la glande thyroïde secrète un excès d'hormones thyroïdiennes. Cette glande se situe à la base du cou et le diagnostic peut être posé après sa palpation et le constat de son hypertrophie. Il faut ensuite confirmer ce premier diagnostic avec une analyse sanguine qui mettra en évidence la présence des hormones T3 ou T4 et contiennent de l'iode.

Hyperthyroïdie : des symptômes nombreux

Les conséquences de cette hyperthyroïdie se caractérisent par une accélération de tout le métabolisme de la personne. Le rythme cardiaque est plus rapide, ce qui peut parfois conduire à une arythmie, voire à un rythme cardiaque anarchique, une tachycardie ou des palpitations cardiaques.

  • L'essoufflement devient de plus en plus important même pour des efforts minimes.
  • Le sujet pet peut éprouver un appétit plus intense et paradoxalement perdre du poids de façon inexpliquée.
  • Des effets sur les selles peuvent se manifester avec selles plus fréquentes et parfois des diarrhées.
  • La masse musculaire peut également être touchée et se réduire anormalement.
  • Une fatigue chronique peut être ressentie par le sujet.
  • Des troubles nerveux peuvent également intervenir et le sujet peut devenir anxieux ou irritable. Des tremblements plus particulièrement au niveau des mains sont également des corollaires envisageables à cette pathologie. Des troubles du sommeil s'ajoutent parfois à ces troubles nerveux.
  • L'exsudation du sujet devient plus importante et il peut de ce fait, éprouver une intolérance plus grande à la chaleur. Ce problème de transpiration exagérée est largement ressentie par le sujet.

Hyperthyroïdie


Il faut rappeler que toutes ces conséquences sont aléatoires et ne touchent pas systématiquement le sujet. Elles peuvent se manifester à des degrés divers selon les personnes.

Si les conséquences de l'hyperthyroïdie sont multiples, c'est que la thyroïde régit toutes les fonctions vitales de l'organisme. Il est donc très important de consulter pour une palpation de cette glande dès l'apparition de symptômes.

Un traitement qui s'envisage dans la durée : pour permettre de réguler la glande thyroïde, il faut administrer des médicaments antithyroïdiens qui bloquent la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Ce traitement est généralement long et comporte des effets secondaires car il faut également agir sur les troubles occasionnés par cette pathologie. On peut envisager une ablation de la glande, ce qui est la solution la plus drastique. Pour compenser cette glande, il faudra alors suivre un régime avec des hormones.

Enfin, après un traitement positif, le sujet peut récidiver et il faut rester très vigilant.