Aboulie : comprendre ce trouble neurologique chez l'Homme et le soigner !

L'aboulie se définit comme un trouble neurologique sur un individu. Cela se traduit notamment par un blocage de la capacité à décider et à entreprendre une action. Ce trouble se présente comme un ralentissement de l'activité intellectuelle et physique. La plupart du temps, l'aboulie psychiatrie est confondue avec plusieurs autres troubles psychiques. Il n'est en aucun cas pareil à l'apragmatisme. En effet, la personne atteinte d'apragmatisme n'a aucune intention d'agir et aucun plan d'action contrairement à la personne aboulique qui a des plans d'action mais n'a pas la capacité d'agir pour autant.

Certaines personnes parlent de Perte d'Auto Activation Psychique (PAAP). La PAAP est causée par un manque d'oxygène, ce qui empêche le fonctionnement normal de l'organisme su patient. De plus, la personne atteinte d'aboulie est souvent désignée comme apathique. En réalité, l'apathie est généralement associée à ce trouble. Outre l'apathie, elle est souvent accompagnée par d'autres pathologies psychiatriques comme la dépression, la schizophrénie et le trouble d'adaptation.

Dans certaines situations, ce trouble peut également être à l'origine des maladies dégressives comme l'Alzheimer.

Aboulie

Aboulie : Comment cela se manifeste

La personne aboulique est sans aucune attention ni concentration et il n'a aucune conscience de ses mouvements et déplacements. Il n'a non plus aucune idée dans l'esprit et tout le fonctionnement de son cerveau ralentit sans qui l'empêche d'avoir une certaine approche objective dans ses actions quotidiennes. Des fois, suite à son manque de volonté, il n'a plus la capacité de manger ni de boire quoi que ce soit. Dès le début de l'apparition de la maladie, il faut une excellente stimulation extérieure pour le pousser à agir. Il faut également que ses proches l'encouragent, le soutiennent et restent constamment présents pour éviter la progression de la maladie.

Aboulie : Les causes générales

Plusieurs facteurs entrent en cause dans l'apparition de la maladie. D'après les études, le manque de dopamine est l'un de ces facteurs. En effet, la dopamine ajuste le contrôle des mouvements volontaires. Les autres facteurs sont surtout liés à des chocs importants au niveau de la tête. La lésion cérébrale, notamment à l'hémisphère droit du cerveau, provoque le changement de personnalité, les maladies démentielles, les traumatismes ou l'hémorragie intracérébrales ou AVC.